Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
jeannotramambazafy.overblog.com

jeannotramambazafy.overblog.com

Promotion pour le développement culturel et social de Madagascar

Publié le par Jeannot Ramambazafy
Madagascar: le financement des projets sociaux présidentiels provient des 100 millions $ de WISCO

C'est le ministre des Finances et du Budget, Hery Rajaonarimampianina (ci-contre) qui l'a déclaré, ce 26 décembre 2012. « Le financement des projets sociaux présidentiels provient des 100 millions de dollars de WISCO. Il s'agit de frais de mise à disposition de permis miniers ». [Ndlr : ces derniers portant les N° 37498 et N° 37499]

L'intention est tout à fait bonne et cela augure une volonté de transparence au niveau du régime de transition. Mais l'opinion publique aimerait avoir plus de détails chiffrés, ne serait-ce que sur le coût d'un hôpital aux normes internationales (16 ont été construits), sur le coût réel du Coliseum de Madagascar (on avait parlé de 12 milliards d'ariary) et sur le coût du Kianja Makis.

En tout cas, le ministre Rajaonarimampianina assure que la gestion de ces millions de dollars était dans les normes, selon l'ordonnance N°2010-06 du 06 septembre 2012, portant Loi des Finances rectificative pour 2010. Encore un peu plus d'efforts et la transparence du changement dans la gestion des affaires de l'Etat sera effective.

RAPPELS TRES... TRANSPARENTS (financièrement parlant)

Pour l'exploitation de fer à Soalala, sur la côte ouest de Madagascar, la société de sidérurgie chinoise Wuhan Iron and steel corporation ou WISCO devait d'abord verser 100 millions de dollars au Trésor public, selon un accord récemment signé entre les deux parties. Ce paiement a bien été effectué en deux chèques de 50 millions chacun, remis au ministère des Finances et du Budget.

Le projet de WISCO, dont l'appel d'offre a été lancé en 2008 par le bureau du cadastre minier au sein du ministère des Mines et des Hydrocarbures, est estimé à 8 milliards de dollars.

WISCO compte allouer environ 2 milliards de dollars pendant la phase d'exploration, mais l'Etat malgache négociera ses intérêts à son niveau de participation dans le capital et ses parts dans le partage de production.

Dix mille Malgaches pourraient bénéficier de la création d'emplois apportée par ce projet et l'Etat recevra environ 228 millions de dollars de redevances et 600 millions de dollars par an à titre d'impôts sur les bénéfices.

Avec l'intention de transformer le fer sur place pour donner de la valeur ajoutée à Madagascar, WISCO prévoit la production de fer concentré d'ici à 2014, l'exportation de billettes d'acier d'ici à 2019 puis d'acier brut dans les années 2020.

Jeannot RAMAMBAZAFY – 26 décembre 2012

Articles récents

Hébergé par Overblog