Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
jeannotramambazafy.overblog.com

jeannotramambazafy.overblog.com

Promotion pour le développement culturel et social de Madagascar

Publié le par Jeannot Ramambazafy
L'orfèvre du néocolonialisme, François Goldblatt. A croire que tous les socialistes portent ce prénom ma parole (Miterrand, Hollande...)

L'orfèvre du néocolonialisme, François Goldblatt. A croire que tous les socialistes portent ce prénom ma parole (Miterrand, Hollande...)

Jérôme Bresson. Va-t-il faire les frais de cette fuite digne de wikileaks ? Quant au Chan (non inscrit en haut à gauche des deux notes), on ne sait si c'est une femme ou un homme. En fait, cela signifie tout simplement CHANCELLERIE

Jérôme Bresson. Va-t-il faire les frais de cette fuite digne de wikileaks ? Quant au Chan (non inscrit en haut à gauche des deux notes), on ne sait si c'est une femme ou un homme. En fait, cela signifie tout simplement CHANCELLERIE

A compter de maintenant, il ne faut plus croire un mot de ce qui sortira de la bouche de l’ambassadeur de France, François Goldblatt. Il a cru bien faire ? Eh ben non, il s’est lui-même discrédité et sa parole ne vaut pas un kopek, comme la protection des informations émanant de cette ambassade française qui est devenue un fromage à la Hollande (vous connaissez le gruyère ?), depuis l’arrivée du jeune Jérôme Bresson.

Madagascar : François Goldblatt, l’orfèvre du néocolonialisme fera-t-il long feu ?

L’intérêt de cet article n’est pas une question d’avoir ou non un visa. Cette « sanction » est aussi ridicule qu’infantile, comme si aller en France était devenu une récompense pour les enfants bien sages. Mais ce sont les motifs qui m’ont font découvrir la vraie personnalité de ce François Goldblatt. En passant, ce nom est originaire d’Alsace-Lorraine (en allemand Elsaß-Lothringen) et veut dire "feuille d’or" et, par extension, orfèvre. Après ces notes à diffusion « restreinte » qui s’éparpillent ici et là, François Goldblatt est devenu l’orfèvre du colonialisme sous un autre aspect. Son ton, dans ces notes, révèlent sa véritable nature. Il aura beau dire : « ce n’est pas personnel », je m’en tape. Il ne faut pas chasser un naturel qui est revenu au galop. Par esprit colonialiste. Comme si l’Alsace et la Lorraine n’avaient pas été colonisées par les "Boches"… Tellement colonisées que ce François en a gardé ce nom à consonance pas auvergnate du tout (Chadrac son lieu de naissance, il y a 53 ans comme l’Indépendance de Madagascar, se situe dans la région Auvergne).

Christian Charaix, colonel (CR) de l'armée de l'air, chef du bureau de la défense pour les affaires relatives à l'accès aux informations classifiées, dont le nom apparaît en filigrane dans les deux notes à diffusion "restreinte".

Christian Charaix, colonel (CR) de l'armée de l'air, chef du bureau de la défense pour les affaires relatives à l'accès aux informations classifiées, dont le nom apparaît en filigrane dans les deux notes à diffusion "restreinte".

L’immixtion sans fard de cette blatte en or se résume dans la phrase suivante, lui ayant permis de refuser un visa pour Mayotte à la ministre Elisa Alibena Razafitombo:

Madagascar : François Goldblatt, l’orfèvre du néocolonialisme fera-t-il long feu ?

« Ce poste serait reconnaissant au Département de bien vouloir lui confirmer son accord, d’autant plus justifié que la ministre en question a fait le choix de se rendre chez le « Président » que chez le Premier ministre lors de l’épisode, relaté dans le TD Tananarive 29, de la tenue concomitante mercredi dernier d’un Conseil des ministres et d’un Conseil de gouvernement ». Ben çà alors ! Finie l’hypocrisie lors de la présentation de ses lettres de créance à Iavoloha au Président entre guillemets..

Le PM Omer Beriziky et son mentor occulte

Le PM Omer Beriziky et son mentor occulte

Ainsi donc, Omer Beriziky a eu l’idée de devenir Iznogoud parce que ce Goldblatt le lui a soufflé (de manière "occulte" -voir interview plus loin). Voilà le pourquoi du désintéressement de cet ancien ambassadeur malgache à Bruxelles pour l’avenir immédiat de son pays déjà en proie aux sauterelles. Fléau dans lequel il n’a pas bougé le petit doigt, attendant 5 millions de dollars des bailleurs de fonds. Et François Goldblatt tente de se rattraper avec une autre « ligne de refus » concernant d’autres ministres. Mais l’erreur grossière est bien là, écrite noir sur blanc. Mais il se croyait sans doute à l'abri et a parlé (écrit) selon sa vraie nature.

Madagascar : François Goldblatt, l’orfèvre du néocolonialisme fera-t-il long feu ?
Madagascar : François Goldblatt, l’orfèvre du néocolonialisme fera-t-il long feu ?

Concernant le déplacement de Mialy Razakandisa Rajoelina et ses enfants, "du 10 au 16 juin 2013", c’est un encore mensonge gros comme une corde. En effet, il est peu probable qu’en cette période de l’année scolaire, les responsables puissent autoriser des élèves à sécher les cours sans une raison très valable. Mais pour contourner l’obstacle, Goldblatt utilise le mot « projet ». Et la mesquinerie est à son comble lorsqu’il annonce que « en termes opérationnels, le refus de visa opposé aux seuls accompagnateurs devrait suffire à faire échouer le projet de visite en France de Mme Rajoelina ». Quelle stratégie ! Il fallait y penser. Vraiment. Enfin, il demande qu’on lui indique de quelle « manière il doit gérer le cas de Mme Rajoelina ». Comme s’il s’agissait de l’ennemi public numéro 1, après Ben Laden. Monsieur l’orfèvre : lorsqu’on se prend au sérieux pour ce genre de situation complètement néocolonialiste, c’est qu’on n’est jamais sérieux dans ce qu’on entreprend.

Gildas Le Lidec. Nommé ambassadeur de France à Madagascar en 2008, il a attendu plusieurs mois avant d’être autorisé à présenter ses lettres de créance. Mais, au bout de quatre mois de service effectif dans l’île, il a été brutalement « congédié » par Marc Ravalomanana. Il est actuellement en retraite

Gildas Le Lidec. Nommé ambassadeur de France à Madagascar en 2008, il a attendu plusieurs mois avant d’être autorisé à présenter ses lettres de créance. Mais, au bout de quatre mois de service effectif dans l’île, il a été brutalement « congédié » par Marc Ravalomanana. Il est actuellement en retraite

Mais le pire, dans cette histoire de mainmise d’un ambassadeur français sur les affaires intérieures d’un état souverain, c’est la fuite de ces documents. Là encore ce n’est pas sérieux pour un pays comme la France, qui a réussi à coloniser des tas de pays africains (et voyez ce qu’ils sont devenus). Cela indique une chose : la démarche de ce Goldblatt n’est pas bien vue au sein même de l’ambassade et il a été trahi par des compatriotes. En prime, il semble feindre d’oublier ce qui est arrivé à l’ambassadeur Gildas Le Lidec, pour moins que çà : il a été expulsé sans explications par un président élu, en l’occurrence Marc Ravalomanana. En tout cas, tout ce qu’il dira le 14 juillet 2013 ne sera plus qu’un tissu de mensonges, après cette démarche digne de Joseph Gallieni (diviser pour régner).

Cette cravate qu'il arbore depuis qu'il est à Madagascar va-t-elle lui porter chance?

Cette cravate qu'il arbore depuis qu'il est à Madagascar va-t-elle lui porter chance?

Interrogé par des journalistes malgaches en matière de pression, le 31 janvier 2013, voici la réponse de l’orfèvre du néocolonalisme à Madagascar :

« Il n’y a pas de pression. Quand il y a pression, c’est qu’elle est occulte. Le moins qu’on puisse dire c’est que je ne me suis pas exprimé de manière occulte. Donc, mon souci c’est : pas d’interférence, pas d’ingérence, pas d’obstacle ».

On savait déjà que la diplomatie c’est l’hypocrisie dans sa forme officielle, mais tout de même. Avec ces deux messages diffusés donc à qui le veut, son réel souci c’est beaucoup d’interférence, énormément d’ingérence et obstacle total. Avant même les dernières décisions (sanctions aussi) de la Sadc, François Goldblatt s’est pourri lui-même la vie et le reste de son séjour à Madagascar ne sera plus qu’hypocrisie. Seuls les lèches feuille d’or applaudiront lors de ses futurs discours qui sonneront aussi faux que le simili cuir. Achtung Herr Goldblatt ! Plus vous vous excuserez, plus vous vous accuserez. En tout cas, le fait que ces deux notes me soient parvenues, implique une faute professionnelle impardonnable à votre niveau. Ne vous acharnez pas sur les « petits » après enquête. Vous êtes le premier responsable (CMD –Chef de mission diplomatique) et devez recevoir la sanction que vous méritez car qui, à partir de maintenant, croira que les informations à caractère personnel sont bien protégées à l’ambassade de France de Madagascar ? Retournez donc au métier de vos ancêtres, Monsieur l’orfèvre du néocolonialisme

François l'orfèvre mesquin à Ouagadougou arborant sa médaille d'officier

François l'orfèvre mesquin à Ouagadougou arborant sa médaille d'officier

Enfin, je ne sais pas quelle personnalité malgache aura le « courage » de vous décerner un titre comme celui d’officier de l’ordre national burkinabe, le 5 octobre 2010 à Ouagadougou où il ne fait pas bon vivre. Mais en lisant ce qui suit, François l'orfèvre recevra certainement une médaille de Flambant neuf de Flamby (surnom de François Hollande) au lieu d'un blâme.

----------------------------------------------

POINT DE PRESSE DU PORTE-PAROLE DU QUAI D'ORSAY DE CE 10 JUIN 2013

6 - Madagascar – Elections présidentielles

Q - Pouvez-vous confirmer que la France a suspendu les visas d'Andry Rajoelina, son épouse ainsi que les autres candidats aux présidentielles Lalao Ravalomanana et Didier Ratsiraka?

R - La France suit avec inquiétude et déception les derniers développements politiques à Madagascar.

Elle appelle instamment Mme Ravalomanana, MM. Rajoelina et Ratsiraka à mettre en oeuvre les recommandations faites, au plus haut niveau, par la SADC et l'Union africaine, et donc à retirer leurs candidatures aux prochaines élections présidentielles.

Comme la SADC et l'Union africaine, la France ne reconnaîtra pas le résultat des élections si ces trois candidats persistent à y concourir.

La France sera représentée lors de la réunion, le 26 juin, à Addis Abeba, du groupe de contact international sur Madagascar, au cours de laquelle la marche à suivre face au blocage actuel à Madagascar sera examinée. La France appelle la classe politique malgache au sursaut, dans l'intérêt supérieur de Madagascar et de son peuple.

En attendant, la France n'entend pas accueillir sur son territoire les responsables du blocage du processus de sortie de crise à Madagascar.

Jeannot RAMAMBAZAFY – 10 juin 2013

Articles récents

Hébergé par Overblog