Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
jeannotramambazafy.overblog.com

jeannotramambazafy.overblog.com

Promotion pour le développement culturel et social de Madagascar

Publié le par Jeannot Ramambazafy
A gauche, de bas en haut:  Béatrice Atallah, Ministre des Affaires étrangères; Narson Rafidimanana, Ministre auprès de la Présidence en charge des Projets Présidentiels, de l'Aménagement du Territoire et de l'Equipement; Hery Rajaonarimampianina, Filoha; Lantoniaina Rasoloelison, Ministre de l'Eau, de l'énergie et des Hydrocarbures; Herisoa Razanadrakoto, Conseillère spéciale, ancienne secrétaire particulière du ministre des Finances que l’actuel Filoha était, et, de nos jours, Directeur de cabinet non nommée officiellement; Hugues Ratsiferana, Conseiller très spécial en diplomatie…; une dame de la Présidence dont le nom m’échappe pour le moment.

A gauche, de bas en haut: Béatrice Atallah, Ministre des Affaires étrangères; Narson Rafidimanana, Ministre auprès de la Présidence en charge des Projets Présidentiels, de l'Aménagement du Territoire et de l'Equipement; Hery Rajaonarimampianina, Filoha; Lantoniaina Rasoloelison, Ministre de l'Eau, de l'énergie et des Hydrocarbures; Herisoa Razanadrakoto, Conseillère spéciale, ancienne secrétaire particulière du ministre des Finances que l’actuel Filoha était, et, de nos jours, Directeur de cabinet non nommée officiellement; Hugues Ratsiferana, Conseiller très spécial en diplomatie…; une dame de la Présidence dont le nom m’échappe pour le moment.

Patriote Hery Rajaonarimampianina? Absolument pas. Non seulement, au premier sifflet du nouveau président français (lire la lettre plus bas), il est parti l’après-midi même de la célébration de la fête nationale malagasy mais, en prime, sur un vol de Kenya Airways et non d’Air Madagascar. Très mauvais exemples, n’est-ce pas, pour la jeunesse des cinq continents.

Elysée. Démarche rajaonarimampianienne antipatriotique absolue et méprisante

A 20h (heure de Madagascar), ce 28 juin 2017, il n’y avait rien sur la rencontre Macron-Rajaonarimampianina sur le site officiel de l’Elysée et rien sur le site officiel de la présidence malgache.

Ainsi, en regardant bien la composition de la délégation malgache, Hery Rajaonarimampianina a préféré jouer la carte de la mendicité non avouée, en emmenant avec lui des personnalités tournant autour du domaine financier. Ainsi, sur la photo tout en haut. A gauche, de bas en haut:

Béatrice Atallah, Ministre des Affaires étrangères; Narson Rafidimanana Ministre auprès de la Présidence en charge des Projets Présidentiels, de l'Aménagement du Territoire et de l'Equipement; Hery Rajaonarimampianina, Filoha; Lantoniaina Rasoloelison, Ministre de l'Eau, de l'énergie et des Hydrocarbures; Herisoa Razanadrakoto, Conseillère spéciale, ancienne secrétaire particulière du ministre des Finances que l’actuel Filoha était, et, de nos jours, Directeur de cabinet non nommée officiellement; Hugues Ratsiferana, Conseiller très spécial en diplomatie…; une dame de la Présidence dont le nom m’échappe pour le moment.

 

Exit Chabani Nourdine, Ministre de l’Industrie et du Développement du Secteur Privé… Pour citer que celui-là. Et l’ambiance est morose ausein du gouvernement où tout le monde tremble pour son poste (et surtout les avantages liés avec) depuis le « kabary » présidentiel à Iavoloha (ICI) et l’interview du Premier ministre Mahafaly (ICI).  Cela dit, à  un an et demi de la fin de son mandat, le futur candidat Hery tsy vaovao veut grappiller -au nom du peuple malgache, donc en mon nom- quelques centaines de milliards d’ariary de plus, au cas où. Mais cet argent volé ne le rendra jamais heureux. Jamais.

Extrait du site officielle de l'Ambassade de France à Madagascar

Extrait du site officielle de l'Ambassade de France à Madagascar

Rencontre le 28 juin. Etait-il vraiment impératif qu’il quitte son pays le soir même de la célébration de la Fête nationale? L’opinion publique est unanime: c’est du mépris pour sa terre natale et celle de ses ancêtres.

 

Îles éparses? Sujet repoussé  la Saint Glinglin certainement, en échange de quoi, tout sera accepté.... Hery Rajaonarimampianina n’aura pas su profiter des propos d’Emmanuel Macron à propos de la colonisation (« La colonisation est un crime contre l'humanité »). S’il était patriote, il aurait plutôt attendu que le nouveau président français se déplace à Madagascar pour demander pardon au peuple français.

 

En effet, puisqu’il n’y a plus que colonisation et que la Grande île est indépendante, c’est ici, à Antananarivo, que doit, désormais, se négocier tout ce qui tourne autour de sa position stratégique et non ailleurs. Malheureusement, les Malagasy ont un président élu possédant certainement énormément de vertus mais qui n’a pas une once de patriotisme. En trois ans et demi de pouvoir, il a fait de Madagascar un pays paupérisé à outrance et vendu à l’encan aux plus offrants.

 

Mais attendons donc son discours de retour (en catimini) avec sa cohorte habituelle d’effets d’annonce... Pour l’heure, il fait des visites familiales… Quoi j’irai en prison!? Et alors? S’ils veulent se rabaisser encore plus, c’est leur affaire. Moi je plaide déjà coupable d’écrire les vérités historiques. Celles que ceux qui nous remplaceront ne doivent jamais oublier. Oui, il y avait un très médiocre président de la république élu (« Filoham-pirenena voafidy ») à Madagascar à partir de janvier 2014. Nous saurons et écrirons plus tard quand il aura cessé de l’être.

 

Jeannot Ramambazafy – 28 juin 2017

Voir les commentaires

Publié le par Jeannot Ramambazafy

Voir les commentaires

Publié le par Jeannot Ramambazafy

Voir les commentaires

Articles récents

Hébergé par Overblog