Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
jeannotramambazafy.overblog.com

jeannotramambazafy.overblog.com

Promotion pour le développement culturel et social de Madagascar

Publié le par Jeannot Ramambazafy

Voir les commentaires

Publié le par Jeannot Ramambazafy

Voir les commentaires

Publié le par Jeannot Ramambazafy
Arrivée à Ivato du président Rajaonarimampianina, le 5 octobre 2015

Arrivée à Ivato du président Rajaonarimampianina, le 5 octobre 2015

« Pourquoi ne pas avoir parlé des îles éparses ? Mais qui donc les médiatise ? Lorsque la question à leur sujet circule, moi je dis : est-ce que c’est une urgence car, comme vous l’avez dit, allons nous pencher sur l’insécurité ; allons nous pencher sur le développement ; allons nous pencher sur la famine ici et là, ce sont là des choses très importantes !

Nous avons un débat d’idées à organiser ici. Moi, je dis que c’est ce débat d’idées qui fait partie des choses importantes. Laissons ce genre de questions pour entrainer des troubles (la déstabilisation). Cela fait des dizaines d’années que ces choses (Ndr : les îles éparses) sont là, et ceux qui ont débattu à leur sujet depuis ces dizaines d’années, qui avaient voulu leur restitution n’ont pas réussi et n’ont pas poursuivi leur menée jusqu’au bout.

Il y a eu des moments où on n’en avait plus jamais parlé. Or, ces terres sont bien là ! Elles n’ont pas été englouties en ces moments pour resurgir lorsque Rajaonarimampianina est arrivé et qu’il faut en parler. Moi je dis qu’il y a déjà eu des concertations les concernant, hein, avec des pays heu heu heu, comme la France qui est impliquée par cette chose, hein. Alors il y aura un débat d’idées les concernant, hein, alors moi je dis que nous verrons… ».

La France restera toujours au temps de Gallieni, à propos de ces îles. C'est aux dirigeants malgaches d'être plus agressifs, plus patriotes

La France restera toujours au temps de Gallieni, à propos de ces îles. C'est aux dirigeants malgaches d'être plus agressifs, plus patriotes

Mais purée de pomme de terre ! Etre amnésique à ce point frise la démence. Comment être devenu un personnage qui ne tient pas parole à ce niveau. Les Malgaches qui ont voté pour vous et même ceux qui n’ont pas voté pour vous se rappellent très bien de vos déclarations urbi et orbi au sujet de ces îles éparses MALGACHES, le 23 octobre 2015, à l’hôtel Carlton (VIDEO ICI) : « Je vais me battre et me battre farouchement » pour leur restitution. Un vrai cheval de bataille électoral. Et c’est en partie pour cela aussi, pour votre détermination de l’époque, que des Malgaches ont voté pour vous comme pour cette question de délestage où à la même date et au même endroit vous avez promis avec force conviction qu’ « il n’y aura plus de délestage dans tout Madagascar entre 3 et 6 mois lorsque je serai élu » (VIDEO ICI).

A présent, ces îles MALGACHES sont devenues des « choses », « des objets » ? Or, elles regorgent de richesses que d’autres exploitent. Et les délestages, eux, font actuellement des ravages, comme ce soir (5 octobre 2015) où le courant a été coupé durant trois bonnes heures. A présent, cette question des îles éparses MALGACHES est devenue une question pour amener la « déstabilisation » ? Nous, on se fout de ce que vos prédécesseurs ont fait ou pas fait. De toute façon, ils sont été déboulonnés de leur piédestal par la colère populaire. Ce n’est pas un mensonge! A présent, ouvrez grands vos yeux et lisez ce qui suit :

Hery Rajaonarimampianina. Un président des mêmes causes, mêmes effets

Y-a-t-il des commentaires à faire? Des excuses à bafouiller? Excuses officielles lues sur le site de la présidence: « Nous attendons les discussions avec la France et focalisons-nous prioritairement sur le redressement de notre pays », a déclaré le Chef de l’Etat malagasy. C'est donc aux dirigeants malgaches d'attendre le bon vouloir de la France alors? Passons. Ce n’était pas aux dirigeants des six périodes transitoires que Madagascar a travers de faire les démarches nécessaires. Actuellement, vous êtes le premier président élu de la IVème république de Madagascar, après avoir été le candidat Hery Vaovao n°3. Il est de votre devoir, et selon vos déclarations et promesses au Carlton, d’engager les pourparlers. Ou bien vous allez aussi attendre que Ban-Ki-moon vienne vous supplier ? Oui, Rajaonarimampianina est arrivé et c’est son devoir de redevabilité envers le peuple malgache de combattre pour la restitution de ces îles dont les richesses s’évaluent en milliards de dollars. Vous êtes allés à l’ONU, deux fois, en 2014 et en 2015, et tout le peuple attendait la concrétisation de vos paroles. Hélas, vos déclarations de ce jour, à Ivato, ont fait râler même les muets.

Hery Rajaonarimampianina. Un président des mêmes causes, mêmes effets

La question est devenue, de votre bouche, un « débat déstabilisateur » scandaleux. Malheur à celui par qui le scandale arrive! Un dirigeant éclairé, Monsieur, laisse de beaux souvenirs impérissables à la postérité, lorsqu’il quitte son poste à durée toujours limitée dans le temps. A moins de vouloir devenir président à vie. Or, déjà, de votre vivant, la majorité des Malgaches vous surnomment Rajao-qui-fait-ronfler (Rajaonarimampiesona, jeu de mot tiré Rajaonarimampianina), et même Rajao-qui-étourdit (Rajanarimahafanina). Mais c’est vous qui, actuellement, déstabilisez le pays tout entier! Et tant que je serai envie, mon devoir est de dénoncer toutes vos dérives ruinant le pays qui vivra encore pire. Car nous entrons de plain-pied dans une dictature avec ces déclarations méprisables et méprisantes sur ces îles MALGACHES qui, pourtant, peuvent garantir l’avenir de tout un peuple. « Nous allons voir ». Voir quoi dans le noir des délestages persistants? Encore une promesse d’ivrogne. Mais la majorité des Malgaches n’a plus confiance en vous, cessez de vous leurrer.

Hery Rajaonarimampianina. Un président des mêmes causes, mêmes effets

Le Président amnésique (discours ici) et le Premier ministre patriote (discours ici)

Dans un pays dirigé par un vrai patriote et un vrai démocrate, le développement est palpable en deux années. Mais, avec vous, après ce laps de temps, on en est encore au stade des « débats d’idées ». Mais le peuple malgache est confronté à la guerre tout court : une guerre contre des dirigeants qui n’ont aucun intention de s’occuper réellement du sort de leurs compatriotes, louant des étrangers qui, eux, se gaussent de ces discours montés sur ressorts et de ces essuyages de bouche comme pour éviter que ne s’échappe la phrase de la cruelle vérité: « çà vous apprendra à voter pour moi ».

Hery Rajaonarimampianina. Un président des mêmes causes, mêmes effets

Tous les quatre ont été balayés par la foule (comme le chante Edith Piaf) pour leur même style de mauvaise gouvernance. Tsiranana en 1972, après avoir été réélu 5 mois plus tôt, à plus de 98%!; Ratsiraka en 1991, Amiral qui se croyait toujours en pleine puissance; Zafy en 1996 par manque de discernement; Ravalomanana en 2009 qui, jusqu'au bout, croyait encore à sa popularité perdue à cause de son mépris affiché pour le peuple malgache

Mais vous croyez vraiment être intouchable jusqu’en 2018 et que vous pouvez agir à votre guise? Je ne suis pas devin mais allez demander à Ratsiraka, Zafy et Ravalomanana (Tsiranana est déjà décédé). Aucun n’a pensé, même pas une seconde, qu’il allait être balayé par le peuple à un moment précis. J’ai vécu toutes ces déchéances depuis Dadabe Tsiranana. Et les prémices sont les mêmes qui ont déjà été bien entamées dans ce début de IVème république. Car les mêmes causes produisent toujours les mêmes effets. Aussi, Monsieur, persistez toujours dans votre « expertise » de tromperies. Nous, journalistes, nous allons laisser des textes, des photos et des vidéos pour ne pas avoir à entendre encore: « Mais je n’ai jamais fait çà ».

Hery Rajaonarimampianina. Un président des mêmes causes, mêmes effets

Et la vie continue dans laquelle un mandat présidentiel est pisse de chat dans la vie de la nation dirigée par des hommes masqués à l’âme aussi noire qu’un dimanche dans les ruelles d’Ankadifotsy… Deux années ont passé, l’excuse du « c’est mon entourage qui est mauvais » ne tient plus la route. L’incompétence et le mépris guident le pays entier vers le gouffre d’un sous-développement avancé qui sera -qui est déjà- vite récupéré par des intérêts étrangers. A ce rythme pourquoi ne pas vendre carrément ces iles éparses MALGACHES ? Mais rappelez-vous : un linceul n’a pas de poches et seuls les hommes de cran se parent d’un linceul et non pas les couards vivants.

Jeannot Ramambazafy – 5 octobre 2015

Voir les commentaires

Publié le par Jeannot Ramambazafy

« Maninona no tsy noresahina ny « îles éparses »? Iza moa ny tena mivohy an’izy io? Rehefa mandeha io resaka io, dia hoy aho hoe : izay ve no tena maika eo amin’ilay araka ny teninao hoe, handao hijery ny « insécurité » isika ; handao hijery ny fampandrosoana isika ; handao hijery ny mosary izay misy etsy sy eroa isika, ireo izao no zavatra ngezabe!

Isika, misy adihevitra tokony hatao eto. Hoy aho hoe, ilay adihevitra hatao eto anisan’ny zavatra ngezabe. Aoka tsy adihevitra ohatran’izany no entina hanakorontanana. Efa amam-polo taona io no teo, ary ireo izay efa niadihevitra nandritra izay amam-polo taonany izay indray hoe hametraka ilay izy, izy ary tsy nahavita ilay izy sady tsy nanao an’ilay izy no tsy nitondra ilay izy hatramin’ny farany.

Nisy fotoana tsy noresahina izy io mihitsy. Nefa ilay tany ao ihany e! Tsy hoe nilentika akory tamin'ny fotoana sasany dia noho tonga i Rajaonarimampianina dia nipoitra indray ilay izy, ka handao resahina ilay izy. Fa hoy aho e, efa misy dinidinika nifanaovana tamin’io an, tamin’ireo firenena a a a, tahaka ny Frantsa moa izay voakasika io zavatra io an. Dia misy izany adihevitra hatao momba ilay izy an, dia hoy aho hoe ho jeren-tsika…».

Tsy Lafrantsa mihitsy no omen-tsiny -zarany aza migioka harem-be adala tompo- fa ny fitondram-panjakana malagasy.Indrindra io entin'i Rajaonarimampianina io. Sady fanamby nataony no efa nolazain'ny Firenena Mikambana fa nosy MALAGASY ireo

Tsy Lafrantsa mihitsy no omen-tsiny -zarany aza migioka harem-be adala tompo- fa ny fitondram-panjakana malagasy.Indrindra io entin'i Rajaonarimampianina io. Sady fanamby nataony no efa nolazain'ny Firenena Mikambana fa nosy MALAGASY ireo

Fa tena manao ririnina tsy tsaroana tokoa ity filoha voafidy tsy mitàna ny teny nomeny ity e! Na ireo nifidy anao na ireo tsy nifidy anao dia mahatadidy fa ianao anie no nanambara ho re tany ho ren-danitra, tao amin’ny Carlton, ny 23 Oktobra 2013 (ETO NY VIDEO), fa « hiady ary hiady mafy » momba ireo nosy ireo e! Ireo no anisan’ny antony nifidianana anao, toa ny mikasika ny « délestage » izay nitrikitrihinao fa «volana 3-6 eo io « délestage » io dia tsy hisy intsony eran’i Madagasikara » (ETO NY VIDEO). Izao dia lasa « ilay izy » sy « zavatra » ny nosy MALAGASY feno harena trandrahan’ny sasany fotsiny. Ary ny « délestage » vao teo no niverina ny jiro rehefa maty nandritra ny ora telo be izao.

Amin’izao fotoana izao indray izany dia lasa hadihevitra « hanakorontanana » ny mikasika ny nosy MALAGASY? Izahay tsy mandraharaha izay nataon’ireo filoha voafidy teo alohanao. Voadakan’ny vahoaka daholo koa moa izy rehetra. Sa lainga koa izany? Fa ny ho avy no hatrehina. Sokafo ny maso dia vakio im-polo io manaraka io !

Hery Rajaonarimampianina. Filoha mihevi-tena ho… zavatra

Ny Firenena Mikambana no nandroso sosokevitra ary nanery mihitsy aza ny governemanta frantsay, ny hamerenena ireo nosy MALAGASY ireo. Tsy anjaran’izany fitondrana tetezamita izany (nisy enina izany tetezamita izany teto Madagasikara) ny manao ny paik’ady rehetra. Tonga ny repoblika faha-4 izay ianao kandida Hery Vaovao faha-3 no lasa filohany voalohany. Anjaranao, araka ny voalazanao tao amin’ny Carlton, ny manaraka ny sosokevitry ny Firenena Mikambana, satria fitondrana « voafidim-bahoaka » sy ara-dalàna no entinao. Sa tena manao toa ireny olona mangidihidy ao troarina ka miandry an’i Ban-Ki-moon indray hampahatsiahy ? Ie, tonga i Rajaonarimampianina ary dia adidiny sy anjarany ny mitsinjo ny taranaka malagasy iray manontolo. Io « zavatra » io dia manana harena amina miliara dôlara. In-droa ianao no niteny tao amin’ny Firenena Mikambana (2014 sy 2015). Niandrandra ny vahoaka malagasy. Saingy io valiny mampiteny ny moana io no re androany.

Lasa « adihevitra hanakorontanana » indray. Loza izany! Ny mpitondra matsilo, Tompoko, mametraka fahatsiarovana tsara rehefa miala eo amin’io toerana hifandimbiasana io. Sa ianao ho eo mandra-maty? Velona izao ary ianao dia efa sahin’ny maro an’isa ny miteny hoe Rajaonarimampiesona. Ianao izao ny olona tena manakorontana ny firenena malagasy iray manontolo! Ary raha mbola velona’aina aho tsy maintsy miteny ny zava-drehetra nosimbanao satria zoko izany ary mbola ho zava-doza hafa noho izao no hanjo ny Malagasy. Satria efa miditra ao anaty jadona tanteraka matoa nosy MALAGASY tokony hiantoka ny ho avin’ny Malagasy iray manontolo no anaovana valiny borainginy toa ireo natao androany teny Ivato ireo. « Ho jeren-tsika » amin’ny ahoana ? Mbola resaka eo ambony vavahady izany. Tsy misy mahatoky anao intsony anie ny ankamaroan’ny vahoaka malagasy fa aza miziriziry mamita-tena e! Ho jerem-potsiny toa ny «délestage»?

Any amina firenena manana mpitondra endry sy matsilo saina dia roa taona monja dia efa mivaingana izany fampandrosoana izany. Ny anao mbola « hiadihevitra ». Ady tena ady izao no atrehin’ny vahoaka malagasy. Ady amina olona tsy vonona ny hahasoa azy fa be resaka eny ihany ka na ny vazaha ivavahany aza mihomehy azy amin’izato kabary eo ambonina « ressorts » sy ny tànana mamafa vava lava sao mivoaka eo ilay hoe : « Ianareo no te-hifidy ahy ». Dia tena mihevitra mihitsy ianao io fa tsy azo atao n’inona n’inona (« intouchable ») hatramin’ny taona 2018 an?

Izaho tsy mpaminany, fa mandehana manontany an-dry Ratsiraka, Zafy sy Ravalomanana (Tsiranana moa efa maty). Tsy nisy nieritreritra mihitsy izy ireo fa ho voadakan’ny vahoaka amin’ny andro sy ora tsy nampoiziny sy nieritretiny na iray segondra aza. Ary niainako daholo izany fitsingidinana izany, nanomboka tamin’i Dada Tsiranana, ka mitovitovy toa izao hatanao izao foana ny fiantomboany. Ka tohizo foana, Tompoko, ny «fahaizanao » mampandry adrisa fa eo izahay mpanao gazety hametraka soratra, sary ary vidéos sao ao aoriana ao mbola sahy hilaza fa: « tsy nanao izany aho ». Marina fa ny tarehy ratsy azo ovana saingy ny toetra ratsy tena… tantara ny manova azy. Toa tanàna zatra mitsotra io e…! Tsy fotoanany intsony ny fialana balà amin’ny hoe : « ny manodidina ahy no tena ratsy ». Efa roa taona izao no lasa ka tsy any intsony ny olana fa ny fahaizana hitondra ny firenena any an-davaka ka raisin’ny vazaha fotsiny, nefa mbola asesika ihany ny vomanga izay hakenda roroka. Koa maninona tokoa moa no tsy hamidy tsotra izao ireo nosy Malagasy ireo e? Fa tsiahivo lalàn-dava fa tsy misy paosy ny lambamena ary ny lehilahy masahy ihany anefa no mifono lambamena fa tsy ny kanosa velona.

Jeannot Ramambazafy – 5 Oktobra 2015

Voir les commentaires

Articles récents

Hébergé par Overblog