Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
jeannotramambazafy.overblog.com

jeannotramambazafy.overblog.com

Promotion pour le développement culturel et social de Madagascar

Publié le par Jeannot Ramambazafy

En marge de cette cérémonie de prestation de serment des 18 nouveaux membres de la Cour Electorale Spéciale (CES) et après les avoir félicité, le Président de la Transition, Andry Rajoelina, s’est volontiers plié à répondre à quelques questions des membres de la presse présente, venus en nombre. D’emblée, le Président de la Transition a insisté sur l’importance de la cérémonie du jour :

« La cérémonie d’installation des nouveaux membres de la CES nous a permis de franchir une étape décisive du processus électoral. Le constat général est que la population malagasy aspire à une élection pour mettre un terme à la Transition. Ils ont prêté serment et se sont engagés à prendre des décisions en toute indépendance et en toute impartialité. Cela, dans le strict respect de la Loi fondamentale et des textes en vigueur. La population est donc confiante dans le fait que que ces nouveaux membres de la CES respecteront leurs engagements ».

Les 18 nouveaux membres de la Cour Electorale Spéciale de Madagascar

Les 18 nouveaux membres de la Cour Electorale Spéciale de Madagascar

Le Président Andry Rajoelina a également expliqué que le temps est venu pour que le régime de transition (temporaire de la IIIè à la IVè république) s’attèle à sa mission originelle qui est l’organisation d’élections pour le retour à l’ordre constitutionnel: « les dirigeants ont le devoir de répondre aux aspirations populaires. Après plus de quatre ans de période transitoire, Madagascar a besoin de dirigeants élus. En tant que Président de cette Transition, il est donc de mon devoir de faire en sorte que les élections soient effectives. Ainsi, la CES aura pour mission de statuer sur les contentieux, avant, pendant et après les élections. D’ici peu, ces nouveaux membres de la CES éliront leur Président nous verrons bien comment ils vont procéder. Je tiens à rappeler et à préciser que mettre un terme à cette période de Transition correspond aux aspirations du peuple malagasy mais ne doit pas être considéré comme une contrainte de la Communauté internationale ».

Recueillis par Jeannot Ramambazafy - Photos : Harilala Randrianarison (12 août 2013)

Articles récents

Hébergé par Overblog