Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
jeannotramambazafy.overblog.com

jeannotramambazafy.overblog.com

Promotion pour le développement culturel et social de Madagascar

Publié le par Jeannot Ramambazafy
Lalatiana Rakotondrazafy. FREEDOM - TANANAKO AFAKA 2015

Lalatiana Rakotondrazafy, chroniqueuse politique de la radio Free Fm et non moins présidente d'honneur de l'association « Freedom », a annoncé hier sa décision de se porter candidate à l'élection de Maire de la Capitale. « Ma ville, libre ! » est son leitmotiv.

« Après mûres réflexions et faisant suite aux multiples sollicitations émanant de bon nombre de Tananariviens, j'ai décidé de me porter candidate à l'élection de Maire de la Capitale ». Ce fut vers 18h, hier au Carlton, que Lalatiana Rakotondrazafy a fait cette déclaration. Et ce, devant une salle comble qui n'a cessé de l'ovationner tout au long de son discours. Ainsi, la célèbre chroniqueuse politique et propriétaire de la radio Free Fm a franchi le Rubicon pour aller, comme elle n'a d'ailleurs pas cessé de réitérer, prendre ses responsabilités pour l'intérêt général. « Tanànako, afaka ! » ou « Ma ville, libre ! » a été le slogan qu'elle a choisi, en référence aux menées journalistiques qu'elle a entreprises durant les 15 années, passées dans le milieu médiatique, pour combattre injustice, abus divers, illégalité de toutes sortes et autres fléaux minant la Nation. « Ma ville, libre ! », en référence également à la ligne éditoriale et à l'identité même de sa station de radio privée, Free Fm, et aux activités de l'association qu'elle a l'insigne honneur de présider, « Freedom ».

Sagesse profonde

« Face au délabrement total vécu à Antananarivo - ville, devant la dégradation criarde de la morale et du civisme, face à l'insécurité grandissante, devant la dévastation honteuse des infrastructures, etc. je n'ai pas le droit d'être en expectative et je reste profondément convaincue de mon devoir de contribuer aux efforts drastiques à déployer pour que notre ville soit libre, libérée de ces fléaux qui l'ont minée durant cinquante années », a-t-elle indiqué. Ainsi, Lalatiana Rakotondrazafy a déclaré faire tonner toute son énergie pour que les Tananariviens méritent mieux et pour que la Ville des Mille soit celle du bien - être. « Tous les discours et autres critiques que j'ai lancés durant quinze années d'exercice de métier de journaliste, vont ainsi être mués en actions, palpables et concrètes, pour atteindre ce noble objectif », a- t-elle annoncé. Lalatiana Rakotondrazafy qui, bardée de hauts diplômes (Droit, Journalisme et MBA), n'a d'ailleurs pas manqué de relever le défi que, si, par malheur, le pouvoir en place se hasarde à mettre des bâtons dans les roues de la Mairie de la Capitale, quand elle sera installée par les électeurs tananariviens à l'Hôtel de ville, elle va se lever avec ces derniers pour combattre, avec toute l'énergie requise en la matière, de telles pratiques diamétralement opposées à l'intérêt général. « Néanmoins, je crois que le régime en place n'ira pas nous déclarer la guerre, car nous ne lui avons pas déclaré la guerre », a-t-elle indiqué, dans un esprit de sagesse profonde.
Bref, pour Lalatiana Rakotondrazafy, la prise de responsabilités et la conscience du devoir sacré, pour contribuer au bien-être de la population tananarivienne, constituent les premiers leviers de la décision qu'elle a prise hier. « Le constat sur le terrain, mené durant ces quinze années de pratiques journalistiques, m'a permis de dresser un programme budgétisé, dont la teneur sera portée à la connaissance du grand public durant la campagne électorale, devant répondre aux attentes profondes des Tananariviens », a-t-elle déclaré. « Et ce, pour que ma ville, votre ville, notre ville soit libérée de tous les maux qui la gangrènent actuellement », a-t-elle conclu.
Recueillis par Damien Velonjara - LA VERITE, 15 mai 2015

Lalatiana candidate

La voix des sans voix voit rouge

Tambours battant, confettis, spectacles de sons et lumières à l’appui, Lalatiana Rakotondrazafy journaliste de la station Free FM a choisi la grande salle de l’Hôtel Carlton pour annoncer officiellement qu’elle va briguer la Maire de la Commune urbaine d’Antananarivo. Devant une assistance de beaux linges, d’admirateurs et des fans de toujours venant des quartiers populaires de la capitale, dans un style très campagne à l’américaine, tout de rouge vêtue dans un décor écarlate, avec une éloquence et une prestance désarmante, Lalatiana pour un coup d’essai a fait un coup de maître. Il faut bien admettre qu’elle était bien entourée.

Pour une première rencontre avec le public, il faut reconnaître que sa réputation de spécialiste des chroniques à base de journalisme d’investigation a précédé cette professionnelle qui a déjà derrière elle le crédit des acquis sympathiques d’une carrière consacrée à la lutte pour la liberté d’expression et des droits civiques. A 18 h 05 exactement, lorsqu’elle avait prononcé la révélation que l’auditoire attendait, c’est debout que toute la salle avait salué la détermination de celle qu’une certaine couche de la population appelle « La Voix des sans voix ». Elle a mis en avant son militantisme envers le respect de l’éthique politique, cet héritage légué par Herizo Razafimahaleo et sa foi en cette mentalité qui veut qu’on s’investisse pour vivre le choix civique de se consacrer à servir son pays. Elle avoue également bien connaître les embûches, les guets-apens et les divers pièges qui peuvent l’attendre sur cet itinéraire vers la Mairie. Pour bien montrer qu’elle n’entend pas se laisser impressionner par les rivalités et l’adversité s’il le faut, elle a fait siennes les grandes lignes de la récente communication de l’Episcopat catholique. Décidée à ne plus accepter que la ville d’Antananarivo reste et demeure l’otage des politicards qui « se lient avec des réseaux des malfaiteurs », Lalatiana fait appel au patriotisme de tous les citoyens de la ville des Milles pour faire de cette cité un «lieu d’habitation libéré». Convaincue de la sagesse des grandes lignes du message des Evêques de mai 2015, elle prêche dans ce sens en soulignant avec conviction les réalités d’une « paupérisation généralisée qui s’étend partout à travers l’île. La confiance mutuelle n’existe plus ». Cette candidate au poste de première magistrate d’une ville avec un statut particulier, non seulement s’apprête à débarrasser le paysage tananarivien, de ces collines d’immondices et de toutes les nuisances que les habitants doivent endurer sans gaîté de cœur et indignation. Pour sa lutte vers la libération de la capitale et de ses citoyens, Lalatiana Rakotondrazafy conformément aux démarches des prélats catholiques est solidaire pour « éradiquer la corruption qui est devenue une véritable [culture] dénaturant même ce qu’est la personne. Pourquoi continue-t-on à soudoyer les gens, en achetant leur conscience, en les amenant à suivre certaines idéologies surtout au moment des élections? On corrompt le choix des citoyens en profitant de leur innocence, de leur ignorance, de leur pauvreté ». La mère de famille catholique convaincue et pratiquante en s’engageant dans cette élection municipale donne une réponse positive et personnelle au vibrant et apostolique appel de la Conférence épiscopale qui exhorte clairement. « Vous les laïcs, prenez vos responsabilités car votre vocation propre consiste à chercher le règne de Dieu précisément à travers la gérance des choses temporelles qu'ils ordonnent selon Dieu (Cf LG. n31). Les laïcs doivent assumer comme leur tâche propre le renouvellement de l'ordre temporel… ils ont à coopérer avec les autres citoyens suivant leur compétence particulière en assumant leur propre responsabilité et à rechercher partout et en tout la justice du Royaume de Dieu ». Message reçu 5/5 par la candidate et les électeurs potentiels qui se recrutent dans presque toutes les tendances assoiffées de Liberté. Sur on ne sait combien d’invités présents, dans une salle pleine à craquer, l’observateur n’a pu compter que 10 chaises vides. Bon signe pour une démocratie qui se respecte.

LA NATION, 16 mai 2015

IZY E ! IZY E !

IZY E ! IZY E !

LAVITRY NY MASO AKAIKY NY FO !

LAVITRY NY MASO AKAIKY NY FO !

Lalatiana Rakotondrazafy. FREEDOM - TANANAKO AFAKA 2015
Lalatiana Rakotondrazafy. FREEDOM - TANANAKO AFAKA 2015
Lalatiana Rakotondrazafy. FREEDOM - TANANAKO AFAKA 2015
Lalatiana Rakotondrazafy. FREEDOM - TANANAKO AFAKA 2015
Lalatiana Rakotondrazafy. FREEDOM - TANANAKO AFAKA 2015
Lalatiana Rakotondrazafy. FREEDOM - TANANAKO AFAKA 2015
Lalatiana Rakotondrazafy. FREEDOM - TANANAKO AFAKA 2015
Lalatiana Rakotondrazafy. FREEDOM - TANANAKO AFAKA 2015
Lalatiana Rakotondrazafy. FREEDOM - TANANAKO AFAKA 2015
Lalatiana Rakotondrazafy. FREEDOM - TANANAKO AFAKA 2015
Lalatiana Rakotondrazafy. FREEDOM - TANANAKO AFAKA 2015
Lalatiana Rakotondrazafy. FREEDOM - TANANAKO AFAKA 2015
Lalatiana Rakotondrazafy. FREEDOM - TANANAKO AFAKA 2015
Lalatiana Rakotondrazafy. FREEDOM - TANANAKO AFAKA 2015
Lalatiana Rakotondrazafy. FREEDOM - TANANAKO AFAKA 2015
Lalatiana Rakotondrazafy. FREEDOM - TANANAKO AFAKA 2015
Lalatiana Rakotondrazafy. FREEDOM - TANANAKO AFAKA 2015
Lalatiana Rakotondrazafy. FREEDOM - TANANAKO AFAKA 2015
Lalatiana Rakotondrazafy. FREEDOM - TANANAKO AFAKA 2015
Lalatiana Rakotondrazafy. FREEDOM - TANANAKO AFAKA 2015
Lalatiana Rakotondrazafy. FREEDOM - TANANAKO AFAKA 2015
Lalatiana Rakotondrazafy. FREEDOM - TANANAKO AFAKA 2015
Lalatiana Rakotondrazafy. FREEDOM - TANANAKO AFAKA 2015
Lalatiana Rakotondrazafy. FREEDOM - TANANAKO AFAKA 2015
Lalatiana Rakotondrazafy. FREEDOM - TANANAKO AFAKA 2015
Lalatiana Rakotondrazafy. FREEDOM - TANANAKO AFAKA 2015
Lalatiana Rakotondrazafy. FREEDOM - TANANAKO AFAKA 2015
Lalatiana Rakotondrazafy. FREEDOM - TANANAKO AFAKA 2015
Lalatiana Rakotondrazafy. FREEDOM - TANANAKO AFAKA 2015
Lalatiana Rakotondrazafy. FREEDOM - TANANAKO AFAKA 2015
Lalatiana Rakotondrazafy. FREEDOM - TANANAKO AFAKA 2015
Lalatiana Rakotondrazafy. FREEDOM - TANANAKO AFAKA 2015
Lalatiana Rakotondrazafy. FREEDOM - TANANAKO AFAKA 2015
Lalatiana Rakotondrazafy. FREEDOM - TANANAKO AFAKA 2015
Lalatiana Rakotondrazafy. FREEDOM - TANANAKO AFAKA 2015
Lalatiana Rakotondrazafy. FREEDOM - TANANAKO AFAKA 2015
Lalatiana Rakotondrazafy. FREEDOM - TANANAKO AFAKA 2015
Lalatiana Rakotondrazafy. FREEDOM - TANANAKO AFAKA 2015
Lalatiana Rakotondrazafy. FREEDOM - TANANAKO AFAKA 2015
Lalatiana Rakotondrazafy. FREEDOM - TANANAKO AFAKA 2015
Lalatiana Rakotondrazafy. FREEDOM - TANANAKO AFAKA 2015
Lalatiana Rakotondrazafy. FREEDOM - TANANAKO AFAKA 2015
Lalatiana Rakotondrazafy. FREEDOM - TANANAKO AFAKA 2015
Lalatiana Rakotondrazafy. FREEDOM - TANANAKO AFAKA 2015
Lalatiana Rakotondrazafy. FREEDOM - TANANAKO AFAKA 2015
Lalatiana Rakotondrazafy. FREEDOM - TANANAKO AFAKA 2015
Lalatiana Rakotondrazafy. FREEDOM - TANANAKO AFAKA 2015
Lalatiana Rakotondrazafy. FREEDOM - TANANAKO AFAKA 2015
Lalatiana Rakotondrazafy. FREEDOM - TANANAKO AFAKA 2015
Lalatiana Rakotondrazafy. FREEDOM - TANANAKO AFAKA 2015

Articles récents

Hébergé par Overblog