Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
jeannotramambazafy.overblog.com

jeannotramambazafy.overblog.com

Promotion pour le développement culturel et social de Madagascar

Publié le par Jeannot Ramambazafy

Vidéo des commentaires en malgache à propos de ce parti Hvm

Madagascar: Politisation de l'Etat avec le parti HVM

Suivant les traces du Psd, de l’Arema, de l’Undd et du Tim, voilà que le super président de tous les pouvoirs vient de transformer l’assocation Hvm (« Hery vaovaon’i Madagasikara ») en un parti politique. Si le président Tsiranana, lui, avait créé son parti social démocrate bien avant l’indépendance, Didier Ratsiraka, Zafy Albert et Marc Ravalomanana ont mis sur pied leur parti respectif une fois élus. Décidément, Hery Rajaonarimampianina ministre était mieux que Hery Rajaonarimampianina président.

Madagascar: Politisation de l'Etat avec le parti HVM

En tout cas, à bien y voir, cette démarche pour tenter de consolider un pouvoir absolu dans un régime semi-parlementaire, n’est rien d’autre qu’une politisation de l‘état qui ne dit pas son nom. Qui sont les membres de ce 39è parti politique légalement inscrit au ministère de l’Intérieur sur un total de 233 ?

Madagascar: Politisation de l'Etat avec le parti HVM

Président national : Rivo Rakotovao (photo), ministre d’État chargé des Infrastructures, de l’Équipement et de l’Aménagement du Territoire

Secrétaire général : Henry Rabary-Njaka, directeur de Cabinet de la présidence de la république

Secrétaire général adjoint : Paul Rabary, ministre de l’Education nationale

Membres du bureau national : Kolo Roger, Premier ministre et ministre de la Santé ; Ulrich Andriatiana, ministre des Transports et de la Météorologie ; Jaobarison Randrianarivony et Mohamed Rachid, conseillers spéciaux du président de la république ; Herisoa Razanadrakoto, Secrétaire général de la présidence de la république ; Hugues Ratsifehera, Directeur général d’Air Madagascar ; James Andrianalisoa, Directeur général de l’Aviation civile de Madagascar (ACM).

« On craint beaucoup pour la neutralité de l’Administration en égard à la composition du bureau national du parti HVM », dixit l’ami Eugène Rajaofera dans Midi Madagasikara de ce 31 mai 2014. Et il poursuit plus explicitement : « Les ministères de la Santé et de l’Education nationale sont deux départements de prédilection de la politisation de l’Administration étant donné que non seulement ils comptent le plus grand nombre des agents de l’Etat, mais aussi ils sont représentés jusqu’aux petits recoins de l’île ».

Madagascar: Politisation de l'Etat avec le parti HVM

En effet, l’objectif à court terme pour le parti Hvm demeure les élections municipales et communales. Lorsque l’on sait ce qui s’est passé avec les Tim-Fahasalamana et Tim-Fanabeazana (Tim Santé et Tim Education, pour ne prendre que ce qui est près des générations actuelles), du temps de Marc Ravalomanana, il n’y a vraiment pas de quoi applaudir. L’argent, les pressions et les menaces d’affectation vont remonter à la surface, malgré les belles déclarations entendues ce 30 mai 2014 à l’hôtel Carlton Anosy.

Madagascar: Politisation de l'Etat avec le parti HVM

Avec Hery Rajaonarimampianina -ayant dépêché sa femme Voahangy au Carlton-, les Malgaches ont-ils vraiment les dirigeants qu’ils méritent ? Bah, on peut tromper quelqu’un une fois mais on ne peut tromper le monde entier tout le temps. Quoi qu’il fasse ou dise, son temps est compté.

Jeannot Ramambazafy – 31 mai 2014

Articles récents

Hébergé par Overblog