Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
jeannotramambazafy.overblog.com

jeannotramambazafy.overblog.com

Promotion pour le développement culturel et social de Madagascar

Publié le par Jeannot Ramambazafy
No comment !

No comment !

« Izaho no nofidian’ny vahoaka ! » (C’est moi que le peuple a élu !). Tout se tient dans cette phrase -entendue sur toutes les chaines de télévision de Madagascar- pour la suite du devenir de la Grande île de l’océan Indien. Mais avant de glaner, ici et là, les « vaovao » (nouvelles) qui se sont précipité à Madagascar dans la seule journée de ce 27 février 2014, revenons sur son discours de prestation de serment du 25 janvier 2014 à Mahamasina.

Mon frère Latimer Rangers doit certainement se poser des questions sur cette énième tentative des nouveaux dirigeants malgaches de museler la presse. Lui qui, durant 11 ans, a été interdit d’antenne à la Rnm (Radio nationale malgache) par le régime Ratsiraka. Il a survécu…

Mon frère Latimer Rangers doit certainement se poser des questions sur cette énième tentative des nouveaux dirigeants malgaches de museler la presse. Lui qui, durant 11 ans, a été interdit d’antenne à la Rnm (Radio nationale malgache) par le régime Ratsiraka. Il a survécu…

« Je ne partirai pas dans une chasse aux sorcières du passé (2 fois) mais je veux que ceux qui se reconnaissent dans cette description (quelle description ? La chasse ou les « sorcières » ?) et ces propos sachent que le changement est en marche, que rien ne pourra l’arrêter et que je n’admettrai aucune dérive » (Extraits du discours de prestation de serment du Président Hery Rajaonarimampianina). L’heure n’est pas au commentaire de texte mais à une profonde réflexion basée sur les communiqués de presse qui suivent. Quoi qu’il en soit, en parlant de presse, justement, à partir du moment où « certains journalistes » sont visés en conseil des ministres, c’est l’ensemble de la presse malgache qui se sent en danger. Et sans presse libre, la démocratie est un mot vide de sens. Voilà qui va faire dégringoler subitement Madagascar dans la liste de Reporters sans Frontières… Enfin, lorsque l’on se plaît à amadouer les forces armées, dénommées désormais « tafim-bahoaka » (armée du peuple), cela ne dit rien qui vaille et entrainera des clivages certains. Surtout que le nouveau secrétaire général de la présidence est un Général.

Le peuple a toujours le dernier mot, face à toutes les injustices. Ci-dessus, affiche « Le Vote ne change rien la lutte continue ». Atelier populaire : France, mai 1968.

Le peuple a toujours le dernier mot, face à toutes les injustices. Ci-dessus, affiche « Le Vote ne change rien la lutte continue ». Atelier populaire : France, mai 1968.

Enfin, lorsque sur la Tvm (chaîne de télévision publique), on entend des politiciens venus de nulle part, faire de la propagande pure et simple, pour le Dr Jules Etienne, on sent qu’il y a quelque chose qui ne tourne pas rond dans l’approche même de la notion de démocratie. A présent, la question que se pose le peuple malgache, surtout ceux qui ont voté pour Hery Rajaonarimampianina, est : de quoi demain sera-t-il encore fait ? La dissolution de l’Assemblée nationale, au nom de cette démocratie à pensée unique ? Mais il ne faut jamais perdre de vue le fait suivant, valable partout ailleurs dans le monde : lorsque que le peuple se sent bafoué et trompé, c’est lui qui a toujours le dernier mot. Toujours.

Jeannot Ramambazafy – 27 février 2014

*********************

COMMUNIQUE DE PRESSE

Conseil des Ministres – Jeudi 27 Février 2014

Palais d’Etat d’Iavoloha

Un Conseil des Ministres s’est tenu ce Jeudi 27 Février 2014 à partir de 14h au Palais d’Etat d’Iavoloha.

I°- Communication

  • Au titre de la Présidence de la République

Le Président de la République, SEM Hery RAJAONARIMAMPIANINA, a déclaré que, le processus de nomination du Premier Ministre de la République devant encore être mené d’une manière concertée et comme aucun délai n’est imposé par les textes en vigueur en la matière, le Gouvernement de Transition d’Union Nationale, dans sa composition actuelle, continue d’exercer les pleines fonctions jusqu’à la mise en place effective dudit Gouvernement de la République, comme il est disposé par l’Article 2 du Décret n°2014 – 057 du 25 Janvier 2014.

Rappelons que ledit Article 2 stipule que, « jusqu’à la formation d’un nouveau Gouvernement de la République, les Membres du Gouvernement de Transition d’Union Nationale, chacun en ce qui les concerne conformément à la composition gouvernementale en cours à la date du présent Décret, continuent d’exercer leurs fonctions, sous l’autorité du Premier Ministre Jean Omer BERIZIKY ».

Ainsi, le Président de la République a donné consigne à tous les Membres du Gouvernement de Transition d’Union Nationale de prendre leurs responsabilités et toutes les mesures, utiles et nécessaires, pour le bon fonctionnement de l’Etat. Et il a également spécifié que « toutes les décisions à prendre doivent notamment converger vers l’instauration et le renforcement tant de l’Etat de droit que de la stabilité politique et institutionnelle à Madagascar ».

Par ailleurs, le Président de la République a fait part au Conseil de la prise de trois (03) Décrets présidentiels :

  1. Décret présidentiel portant constatation de l’expiration du mandat des Membres de la Haute Cour Constitutionnelle.
  2. Décret présidentiel portant nomination de trois (03) nouveaux Membres de la Haute Cour Constitutionnelle, au titre de la Présidence de la République. Le remplacement des actuels Membres élus, qui continuent encore ainsi de vaquer à leurs fonctions, doit encore attendre les résultats des élections à organiser par les Institutions concernées (Assemblée Nationale, Sénat et Conseil Supérieur de la Magistrature).
  3. Décret présidentiel portant abrogation du Décret présidentiel ayant nommé le Président de la Haute Cour Constitutionnelle.

Le Président de la République a indiqué que la prise de ces trois Décrets présidentiels a été faite dans l’esprit de l’application de l’Etat de droit, étant entendu que le mandat des actuels Membres de la Haute Cour Constitutionnelle a déjà expiré.

En outre, le Chef de l’Etat a fait remarquer que certains journalistes font fi des textes en vigueur régissant la déontologie et l’éthique du métier (Propagation de fausses nouvelles ; offenses et outrages à l’Etat ; atteinte à la vie privée ; etc.). Ce qui l’a amené à donner consigne à ce qu’il faut prendre des mesures pour mettre un cran d’arrêt à ces pratiques, abusives et illégales, pouvant mettre en danger la démocratie naissante à Madagascar.

II°- Adoption de Textes règlementaires

  • Au titre de la Présidence de la République

Approbation du Projet d’Ordonnance constatant la dissolution du Conseil Supérieur de la Transition et du Congrès de la Transition.

En effet, selon les dispositions de l’Article 166 alinéa 2 de la Constitution, « le Conseil Supérieur de la Transition et le Congrès de la Transition cessent leurs fonctions dès l’élection du Bureau de la nouvelle Assemblée Nationale ».

III°- Nominations aux Hauts emplois de l’Etat

  • Au titre de la Présidence de la République

Adoption du Décret portant nomination du Général de Division Ralala Roger Pierre comme Secrétaire Général de la Présidence de la République.

Adoption du Décret portant nomination de Mr Rabary-Njaka Henry comme Directeur du Cabinet de la Présidence de la République.

  • Au titre du Ministère des Transports

Adoption du Décret portant nomination de Mr Andrianalisoa James comme Directeur Général de l’Aviation Civile de Madagascar (ACM).

L’ordre du jour ayant été épuisé, la séance a été levée à 16h.

Antananarivo, le 27 Février 2014

Le Responsable de la Communication

auprès de la Présidence de la République

***************************

COMMUNIQUE DE PRESSE

Nomination de trois (03) nouveaux Membres

de la Haute Cour Constitutionnelle

Faisant suite au Communiqué de Presse n°010-PRM/COM.14 de ce Jeudi 27 Février 2014, nous vous prions de trouver ci-après les noms des trois (03) Membres de la Haute Cour Constitutionnelle nouvellement désignés par le Président de la République :

  1. Mr Jean-Eric Rakotoarisoa
  2. Mme Yvonne Raharison
  3. Mme Fara Alice Ravaoarisoa.

Antananarivo, le 27 Février 2014

Le Responsable de la Communication

Articles récents

Hébergé par Overblog