Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
jeannotramambazafy.overblog.com

jeannotramambazafy.overblog.com

Promotion pour le développement culturel et social de Madagascar

Publié le par Jeannot Ramambazafy
Les cinq invités du zoma 18 octobre 2013, de notre consoeur Onitiana realy, sur Tv Plus Madagascar

Les cinq invités du zoma 18 octobre 2013, de notre consoeur Onitiana realy, sur Tv Plus Madagascar

L’Invité du Zoma, l’émission proposée tous les vendredis sur Tv Plus Madagascar a semblé durer une éternité, ce 18 octobre 2013. Animée par notre consœur Onitiana Realy, ce fut une vraie étude de caractère psychologique entre cinq candidats présidentiables pour le premier tour du 25 octobre 2013. Lecture de ces signes extérieurs palpables, sans entre dans le détail des questions-réponses. Juste de quoi vous faire une idée d’ordre psychologique sinon pathologique sur ces cinq candidats.

Certes, je suis journaliste depuis plus de trente ans mais je suis, avant tout, citoyen malagasy qui vit et mourra à Madagascar. J’ai en horreur les personnages qui se prétendent ce qu’ils ne sont pas, qui n’ont rien d’authentiques. De surcroît, s’ils ont la prétention de diriger momentanément mon pays. J’ai dépassé l’âge des bobards politiques et je me dois de combattre pour la génération présente et à venir. Non pas en mentant ni en inventant des histoires comme eux, mais en les battant avec les armes de l’Histoire authentique des faits réels et véridiques.

Camille VITAL, 61 ans, et son épouse

Camille VITAL, 61 ans, et son épouse

Général à la retraite, Camille Albert Vital a derrière lui 36 ans de carrière militaire à des postes de commandements. Malgré une voix ravagée pour trop avoir crié lors de sa campagne électorale, il s’en est remis aux électeurs (le peuple étant « son parti politique »), avec comme programme prioritaire le « fandriampahalemana » (sécurité) gage de tout développement. Son ton, assez amer d’un Jean Gabin en pleine réflexion, a indiqué qu’il est là par la force des choses, par devoir pour son pays. Concernant tout ce qu’on de lui, plus en mal qu’en bien, il a répondu : « Les chiens aboient, la caravane ». Vous voulez mon avis personnel ? Le parti TGV a commis l’erreur de sa vie en portant son choix sur Edgard Razafindravahy, lors de son congrès. Il ne pourra jamais rattraper le temps perdu (qui ne se rattrape pas. A la place du Général Vital, j’aurai réagi exactement comme lui. Admirez, à présent l’éclatement total de ce parti fondé par Andry Rajoelina. Il y a des membres du Tgv répartis dans plusieurs camps de candidats. Ce n’est pas jo-jo…

Ci-dessous, Jean-Louis ROBINSON, 61 ans, et son épouse

Madagascar: portraits psy de 5 présidentiables

Ce n’est pas le brillant judoka et médecin que j’ai connu. Quelque chose s’est cassé en lui et en fermant les yeux, on a l’impression que c’est Marc Ravalomanana qui a parlé. Et hop, remise sur le tapis du coup d’état, des putschistes, d’un rapport sombre de la Banque mondiale. Pour lui, ce sont les dirigeants de l’actuelle transition qui ont paupérisé le pays. Et comme Ravalomanana, il n’a pu s’empêcher de s’en prendre au candidat Hery Rajaonarimampianina, qu’il a qualifié de « sans qualité », alors que lui, médecin de l’Oms (« donc de l’Onu »), il est « professionnel ». Sincèrement, journaliste depuis longtemps et fils de médecin, je ne vois pas ce qu’il a ccompli de mémorable pour le pays. Sinon, çà ce serait su. Non ? Se déclarant candidat « favori », le candidat Hajo Andrianainaivelo a bien fait de lui demander de surveiller sa tension, après ce premier tour qui ne sera pas « vita » du tout, selon tout calcul de probabilité évoqué, d’ailleurs par le candidat Vital. En parlant de son maître Ravalomanana, justement, le Dr Robinson a rappelé : « Ny tarehy ratsy tsy azo ovana fa ny fanahy ratsy azo ovana » (litt. On ne peut changer la laideur du visage mais on peut changer un esprit malsain). Il reconnaît donc que Dada est un esprit malsain qui a déteint sur lui. En sus du Map (Madagascar action plan), il s’est pointé avec un « plan de stabilisation » à réaliser durant son premier mandat. Encore une promesse style frigo et R4 pour tous… Psychologiquement, Jean-Louis Robinson est devenu une marionnette qui ne veut pas l’admettre. Et il est tombé encore plus bas en déclarant « qu’avec 90 kg, on n’est pas une poupée (« sary bakoly »). Certes, en matière d’art martial la meilleure des défenses c’est l’attaque. Mais là, il aurait mieux fait de se taire.

http://www.jeuneafrique.com/Article/DEPAFP20090206T170202Z/

http://www.jeuneafrique.com/Article/DEPAFP20090206T170202Z/

Et pour prouver que le judoka-médecin-marionnette est vraiment la voix de son maître, voici la preuve, ci-dessus, que c’est à cause de Marc Ravalomanana que les financements ont été suspendus en DECEMBRE 2008. AVANT LA REVOLUTION ORANGE. Ce fils de riche industriel aura toute la vie pour regretter de s’être aventuré dans la politique, avec des personnages infréquentables, d’un monde que le sien propre

Hery RAJAONARIMAMPIANINA, 55 ans, et son épouse

Hery RAJAONARIMAMPIANINA, 55 ans, et son épouse

Malgré toutes les attaques contre lui sur le plateau, ce candidat est demeuré calme, digne. Il a même évoqué la charte des valeurs qu’il a signée et qui indique qu’il faut s’interdire de médire sur ses adversaires politiques, surtout en ce qui concerne les élections. Jouant la carte du pragmatisme, il a su se maîtriser et répondre aux questions, parfois pièges, d’Onitiana Realy qui n’a pas pu trop insister comme à son habitude. En quatre ans, sans les sous des bailleurs de fonds dits traditionnels (Banque mondiale, Fmi), Hery Rajaonarimampianina a démontré ce que bonne gouvernance signifie. La poupée Robinson, devrait savoir que la banque monde prête pour qu’on puisse mieux enprunter pour l’éternité. Et elle ne s’est pas gênée pour noircir le pouvoir de transition. Mais au final, elle a n’a pu que féliciter ce ministre du Budget et des Finances pour son savoir-faire en matière de finances publiques. La transition étant une période entre la sortie de la IIIè république vers la IVè, celui qui ose et ose encore parler de non-développement est un triple imbécile. Il a donc démontré, malgré les attaques souvent gratuites, qu’il est « perfectible », selon le vocabulaire de La Gazette de la Grande île… Qu’il est donc capable et compétent pour mener à bien ses promesses. Bien sûr que je vais voter pour lui, c’est mon droit de citoyen le plus strict. Personne ne vous oblige à faire de même. En tant que journaliste, je suis tout de même plus au courant que le malagasy moyen sur le candidat n°3. Et des casseroles, c’est très facile à inventer. Mais elles ne dureront que le temps de revenir à la figure de leurs auteurs. Personne n’est irréprochable ici-bas. Tout de même, en quatre ans de transition, les dettes publiques antérieures ont été épongées en partie et l’ariary n’a pas été totalement dévalué puisque la planche à billets n’a jamais été utilisée. Il est temps d’avoir une vision globale et tournée vers l’avenir qu’une vision communale en ressassant le passé.

Roland RATSIRAKA, 47 ans, et son épouse

Roland RATSIRAKA, 47 ans, et son épouse

Lui, il a encore beaucoup de choses à apprendre, en matière de maîtrise de soi. L’âge sans doute. On ne savait plus à quel moment il était sérieux. Certes, il faut une certaine fougue lorsqu’on évolue dans le monde de la politique, mais il a joué, ce soir, le rôle du comique de service. Tantôt gamin, tantôt posé, il aura l’avantage et le désavantage d’attirer les oreilles et les yeux. Mais ce ne sera jamais que passager. A quel moment le comprendra-t-il ? Et il est clair que la foule qu’il verra au Coliseum d’Antsonjombe renforcera sa conviction qu’il a toutes les chances pour passer au second tour. Lors de l’élection présidentielle de décembre 2006, il ‘est retrouvé en 3è position derrière Lahiniriko Jean, avec un score de 10,14% des suffrages exprimés. Cela me rappelle qu’il faut absolument que je publie mon livre d’Histoire des élections présidentielles de 1959 à 2006. Un défi avant l’élection du 25 octobre. Celui sur Rasanjy peut attendre… Monsieur Iarovana Roland « 100 jours pour sauver Madagascar » aura 100 mois pour mûrir… D’ici là, il a le droit de rêver et de faire rêver la foule.

Hajo ANDRIANAINARIVELO, 46 ans, et son épouse

Hajo ANDRIANAINARIVELO, 46 ans, et son épouse

Voilà un candidat qui se prend trop au sérieux et qui n’est qu’un faux jeton. Pourquoi vais-je mâcher mes mots en regard de son hypocrisie ? En prime, il n’est pas même sûr de lui. A tel point qu’à mesure que le temps passe, il passe son temps à tirer à boulets rouges sur ses concurrents, et plus précisément sur le candidat Hery qu’il craint sans oser l’avouer. Le propre de l’incapable est de toujours rejeter les fautes sur les autres. Pour le candidat Hajo, diriger une commune rurale et un pays c’est la même chose (« mitovy ny fitantanana »). Beaucoup vont être trompés par cet aspect physique de gros nounours qui ne ferait pas mal à une mouche. Et c’est bien là le paradoxe Hajo : il suffit qu’on lui pose la bonne question pour qu’il se démonte. Quoi qu’il puisse dire, il a préparé son coup de manière sournoise. Car c’est bien dans l’ombre d’Andry Rajoelina, durant 4 ans, que cet ancien maire de la commune rurale d’Ankadinandriana démontre, à présent, ce que « tsalo malama loha, fetsy pe » veut dire . Mais qu’on se le dise : sans la révolution orange et son poste à l’aménagement du territoire, cet Hajo Ikotofetsy (personnage utilisant son intelligence dans des actes machiavéliques) qui se prend déjà pour un homme d’état ne serait rien qu’un « Ingahindriana reraka » comme tant d’autres. Vous ne connaissez pas l’histoire de terrains acquis par la société Filatex ? Vous ne connaissez pas ces conneries diplomatiques à Mayotte ? Lui président, beaucoup vont souffrir de son complexe de supériorité. Je vous le garantis. Il veut se la jouer comme Bayard, chevalier sans peur et sans reproche ? Ben, je vais le prendre à son propre jeu. CLIQUEZ SUR LE LIEN SOUS LA PHOTO CI-DESSOUS ALORS.

http://madagate.com/politique-madagascar/analyse/3156-madagascar-elections-2013-hajo-andrianainarivelo-le-candidat-de-la-fausse-courte-echelle.html

http://madagate.com/politique-madagascar/analyse/3156-madagascar-elections-2013-hajo-andrianainarivelo-le-candidat-de-la-fausse-courte-echelle.html

Mahamasina 26 juin 2013. M. Hajo a ignoré la fête nationale malagasy. 14 juillet 2013 à la résidence de France Ivandry : le voilà qui fait partie des « zanak’an-trano » (habitué de la maison) de l’ambassadeur François Goldblatt. Ne serait-ce pas plutôt « mpiasa an-trano » (personnel de maison) ? Et çà veut être Président de la république de MADAGASCAR ?

http://www.tananews.com/2013/06/affaire-nadine-ramaroson-a-paris-victoire-sans-appel-du-petit-blogger/

http://www.tananews.com/2013/06/affaire-nadine-ramaroson-a-paris-victoire-sans-appel-du-petit-blogger/

Le ridicule ne tue pas, n’est-ce pas Monsieur le candidat Hajo sans peur et sans reproche ?

VIDEO DE L'AFFAIRE FILATEX (en malagasy)

S’il y a un résumé à faire, c’est que le second tour se jouera avec l’un de ces cinq candidats. Qui sera l’autre « finaliste » ? Encore une fois, je ne suis pas devin et je n’ai pas l’habitude de faire des pronostics n’ayant jamais été joueur. Nos parents nous ont appris à gagner notre vie et à nous faire connaître avec notre savoir qu’ils on financé, et non de manière hasardeuse comme certains candidats qui ne sont vraiment là que pour tenter leur chance (« manandrana ny vintana »)

Les trois candidats qui se sont défilé pour l'émission-phare de notre consoeur Onitiana Realy

Les trois candidats qui se sont défilé pour l'émission-phare de notre consoeur Onitiana Realy

Il est dommage que le temps ne pourra permettre un même plateau avec d’autres candidats, dans les jours à venir. Toutefois, Onitiana Realy a rappelé que les candidats Saraha Georget, Edgard Razafindravahy et Pierrot Rajaonarivelo avaient été invités auparavant mais ils n’ont pas daigné répondre et être présentes sur le plateau de l’Invité du Zoma.

Jeannot Ramambazafy – 19 octobre 2013

Articles récents

Hébergé par Overblog