Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
jeannotramambazafy.overblog.com

jeannotramambazafy.overblog.com

Promotion pour le développement culturel et social de Madagascar

Publié le par Jeannot Ramambazafy
Le docteur Jean-Louis Robinson a voté à Ambohimiandra, le 25 octobre 2013

Le docteur Jean-Louis Robinson a voté à Ambohimiandra, le 25 octobre 2013

Antananarivo, 26 octobre 2013, 6h du matin. Avec un résultat de 31 bureaux de vote sur 20.001 sur l’ensemble du territoire, les supporters du factotum de Marc Ravalomanana, le docteur Jean-Louis Robinson, crient déjà victoire.

Effectivement, ces premiers résultats de 31 sur 20.001 -pour un total de 13.999 voix sur des millions encore-, mettent Marc Robinson en tête sur un carré d’autres candidats. Particulièrement dans certains quartiers de la ville d’Antananarivo. Dans tendance, il y l’adjectif tendancieux. Et les fans de Dada n’ont jamais pu s’empêcher d’insulter les autres, donc de s’insulter eux-mêmes au final. Si tout se basait sur le verbiage haineux lu sur certains sites et dans certains journaux, çà y est : Jean-Louis Robinson a gagné. Mais gagné quoi ? Le ticket de retour du président fuyard et bloqué par la justice sud-africaine ? Il est aussi clair, qu’ils seront de futurs mauvais perdants…

Ils ont oublié qu’Antananarivo n’est pas Madagascar et qu’il s’agit d’élire le Président de tous les Malagasy et non le Président de tous les Fokontany de la Capitale. Quoi qu’il en soit, un second tour est plus que probable. Qui seront les deux finalistes ? Les Malagasy ont-ils réellement compris l’enjeu ? Certes, c’est un bon début, surtout avec l’utilisation du bulletin unique qui a fait beaucoup plus de bruits que de ratés.

En fait, on peut crier à la victoire de l’ensemble du peuple malagasy et de sa sagesse. Mais désormais, ils ont intérêt à voter avec la tête et non avec le cœur. Suivant le pas de cette sagesse, je préfère attendre deux jours pour y voir plus clair. Et comme le dit un proverbe malagasy : « Aza misioka raha tsy tafavoaka ny ala » (ne chantonnez pas avant de sortir des embûches de la forêt). Enfin, quoi qu’on dise, il est clair que toute fraude électorale est difficile.

Bravo peuple malagasy ! Bravo à la CENI-T ! Bravo à l’ensemble des chefs Fokontany aussi et aux éléménts des forces de l'ordre.

Jeannot Ramambazafy – 26 octobre 2013

Articles récents

Hébergé par Overblog