Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
jeannotramambazafy.overblog.com

jeannotramambazafy.overblog.com

Promotion pour le développement culturel et social de Madagascar

Publié le par Jeannot Ramambazafy
Dernières retouches avant le show

Dernières retouches avant le show

Alors que tous les Malgaches s’apprêtent à voter dans une quinzaine de jours, l’ex-président de la République Didier Ratsiraka a effectué une sortie médiatique pour réaffirmer son opposition à la tenue d’élections.

« Laissez tomber cette histoire d’élections », a affirmé l’amiral rouge pour avancer qu’il a trouvé auprès de ses amis étrangers un prêt de 1,5 milliard de dollars par an pour une durée de cinq ans. Un fonds qui servirait à créer de l’emploi…

Mais, la condition principale de Didier Ratsiraka pour la concrétisation de ce projet est la mise en place d’un régime consensuel. Les 1,5 milliard de dollars par an durant cinq ans ne seraient-ils qu’un leurre pour inciter la population à s’insurger contre la tenue des élections ? Hier, au crépuscule de sa carrière politique à 77 ans dans quelques semaines, Didier Ratsiraka a appelé à un soulèvement populaire contre les élections en déclarant : « Je demande au peuple malgache un sursaut national ». Et, lui toujours de continuer dans sa déclaration : « la feuille de route n’interdit pas une nouvelle prise du pouvoir par la rue, avec ou sans le concours de l’Armée ! ». Une déclaration menaçante pour la stabilité du pays, Comment en effet instaurer une stabilité politico – économie sans passer le rétablissement de la normalité constitutionnelle par des élections ? Les observateurs, connaissant Didier Ratsiraka, se sont interrogés si l’amiral rouge divague…

En tout cas, s’il s’agit d’une divagation pour amuser les 22 millions de Malgaches dans une ambiance monotone de la campagne électorale, c’est chère payée puisque l’amiral a dû débourser 3 millions ariary (15 millions FMG) pour diffuser sur TvM cette conférence de presse.

Notons que l’ex-président de la République s’est insurgé contre tous ceux qui seraient tentés de lui donner des leçons en matière de patriotisme, nationalisme, intérêt supérieur de la Nation… Or, cet officier général de la Marine qui se targue d’être patriote s’est exprimé pendant presque toute la durée de la conférence de presse en français alors que Madagascar a une langue officielle.

L. T. (La Gazette de la Grande île du 11 octobre 2013

POUR LES PHOTOS CLIQUEZ SUR LE LIEN CI-DESSOUS:

http://madagate.com/reportages/photos/3585-madagascar-grand-spectacle-du-mime-ignacio-ratsirakos-en-87-photos.html

DIDIER RATSIRAKA : La divagation

Alors que tous les Malgaches s’apprêtent à voter dans une quinzaine de jours, l’ex-président de la République Didier Ratsiraka a effectué une sortie médiatique pour réaffirmer son opposition à la tenue d’élections.

« Laissez tomber cette histoire d’élections », a affirmé l’amiral rouge pour avancer qu’il a trouvé auprès de ses amis étrangers un prêt de 1,5 milliard de dollars par an pour une durée de cinq ans. Un fonds qui servirait à créer de l’emploi…

Mais, la condition principale de Didier Ratsiraka pour la concrétisation de ce projet est la mise en place d’un régime consensuel. Les 1,5 milliard de dollars par an durant cinq ans ne seraient-ils qu’un leurre pour inciter la population à s’insurger contre la tenue des élections ? Hier, au crépuscule de sa carrière politique à 77 ans dans quelques semaines, Didier Ratsiraka a appelé à un soulèvement populaire contre les élections en déclarant : « Je demande au peuple malgache un sursaut national ». Et, lui toujours de continuer dans sa déclaration : « la feuille de route n’interdit pas une nouvelle prise du pouvoir par la rue, avec ou sans le concours de l’Armée ! ». Une déclaration menaçante pour la stabilité du pays, Comment en effet instaurer une stabilité politico – économie sans passer le rétablissement de la normalité constitutionnelle par des élections ? Les observateurs, connaissant Didier Ratsiraka, se sont interrogés si l’amiral rouge divague…

En tout cas, s’il s’agit d’une divagation pour amuser les 22 millions de Malgaches dans une ambiance monotone de la campagne électorale, c’est chère payée puisque l’amiral a dû débourser 3 millions ariary (15 millions FMG) pour diffuser sur TvM cette conférence de presse.

Notons que l’ex-président de la République s’est insurgé contre tous ceux qui seraient tentés de lui donner des leçons en matière de patriotisme, nationalisme, intérêt supérieur de la Nation… Or, cet officier général de la Marine qui se targue d’être patriote s’est exprimé pendant presque toute la durée de la conférence de presse en français alors que Madagascar a une langue officielle.

L. T. (La Gazette de la Grande île du vendredi 11 octobre 2013)

Articles récents

Hébergé par Overblog