Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog
jeannotramambazafy.overblog.com

jeannotramambazafy.overblog.com

Promotion pour le développement culturel et social de Madagascar

Publié par Jeannot Ramambazafy
0997 - Andry Rajoelina reçu par Shimon Peres

Ci-dessus, les Présidents Andry Rajoelina et Shimon Peres

COMMUNIQUE DE PRESSE

Retour au pays du Président de la Transition

Après avoir mené un pèlerinage en Israël, où il a également été reçu par le Président israélien, SEM Shimon PERES, le Président de la Transition, SEM Andry Nirina RAJOELINA, est arrivé au pays, par le vol régulier de Air Madagasikara, ce Lundi 07 Janvier 2013 dans la matinée.

Antananarivo, le 07 Janvier 2013

Le Chargé de la Communication auprès de la Présidence de la Transition

===============================================================

COMMUNIQUE DE PRESSE

Le Président de la Transition, SEM Andry Nirina RAJOELINA, a été reçu, ce Mercredi 02 Janvier 2013 à Tel-Aviv, par le Président Israëlien, SEM Shimon PERES. La rencontre entre les deux hautes personnalités a été axée sur la relance des relations entre Madagascar et Israël.

A cette occasion, SEM Shimon PERES a annoncé à SEM Andry Nirina RAJOELINA que Israël est prêt à accompagner et à soutenir Madagascar notamment dans le secteur du développement.

A cet effet, des experts israéliens vont œuvrer dans ce sens pour dégager, en collaboration avec de hauts responsables malgaches, les grandes lignes et stratégies afférentes.

Par ailleurs, le domaine de la sécurité a également été traité durant cette rencontre, hautement positive, entre les deux Présidents.

Ainsi, Israël va accompagner, sur tous les plans, Madagascar dans ce domaine pour que le Peuple malgache vive dans la quiétude, dans la sérénité et dans la paix, afin de pouvoir s’atteler à ses tâches et attributions quotidiennes pour le développement de sa Nation.

0997 - Andry Rajoelina reçu par Shimon Peres

Ce Jeudi 03 Janvier 2013, le Président RAJOELINA a fait une prière à la Nation et au Peuple malgaches au légendaire «Mur des lamentations», pour que ceux-ci vivent dans la sérénité et dans la paix. Prière qu’il a inscrite au Livre approprié à cet effet.

Rappelons que bon nombre de Chefs d’Etat du monde, dont Barack Obama à la date du 24 Juillet 2008, ont également fait leur prière à leur Nation et Peuple respectifs au «Mur des lamentations».

Antananarivo, le 03 Janvier 2013

Le Chargé de la Communication

auprès de la Présidence de la Transition

Panorama du Mur occidental surmonté du mont du Temple avec le dôme du Rocher (à gauche) et la mosquée al-Aqsa (à droite)

Panorama du Mur occidental surmonté du mont du Temple avec le dôme du Rocher (à gauche) et la mosquée al-Aqsa (à droite)

Le Mur occidental (hébreu : הכותל המערבי, translit. : HaKotel HaMa'aravi), également appelé HaKotel (« le Mur »), mur des Lamentations (arabe : il-Mabka) et, depuis les années 1920, El-Bourak, est un mur de soutènement de l'esplanade du temple, à Jérusalem-Est datant du premier siècle avant Jésus-Christ, au temps de la construction du temple d'Hérode à la fin de l'époque du Second Temple.

Il est révéré par les juifs pour sa proximité avec le Saint des Saints, situé sur le mont du Temple et est de ce fait considéré comme l'endroit le plus saint (généralement accessible) aux juifs pour la prière.

Le Mur occidental est également un symbole national israélien, et des cérémonies non intrinsèquement religieuses s'y tiennent, notamment la commémoration des soldats morts pour la patrie et des victimes du terrorisme anti-israélien.

Le Mur occidental est un vestige du mur d'enceinte, qui, selon certains récits, avait été érigé par Hérode afin d'étendre le plateau quasi naturel sur lequel les temples de Jérusalem avaient été construits. Cependant des recherches archéologiques par l'équipe de Ronny Reich effectuées en 2011 viennent remettre cette version en question. En effet, la découverte, au pied des fondations du Mur, de pièces de monnaie frappées par Valerius Gratus, préfet de Judée vers 17/18 de l'ère commune, démontrerait que la construction du mur n'avait même pas commencé avant la mort d'Hérode. Cela pourrait donner raison à l'historien romain Flavius Josèphe qui affirme que les travaux au Mont du Temple n'avaient été terminés que par le roi Agrippa II.

Le pan de 57 mètres de long visible n'est en fait qu'une partie de la muraille occidentale, de 497 mètres de long. Le reste du mur est actuellement situé pour une partie dans le quartier arabe de la ville, utilisé comme quatrième mur par les maisons attenantes, et pour l'autre enterré sur plus de 200 mètres. Cette partie souterraine peut être vue en empruntant le tunnel souterrain qui longe le mur sur plus de 200 mètres.

Le Mur occidental fait partie d'un plus grand site religieux de la vieille ville de Jérusalem, appelé Har haBayit par les juifs, mont du Temple par les chrétiens et Al-Haram al-Qudsi al-Sharif (le « Noble Sanctuaire ») par les musulmans. Il existe une autre portion de ce mur, un peu plus au nord, qui est appelée le Kotel HaKatan, le Petit Kotel, considérée par certains comme plus proche du Saint des Saints que le grand Kotel. Une petite chambre souterraine, appelée « La Grotte », située dans le tunnel du Mur occidental, est encore plus proche du Saint des Saints, mais elle ne peut être fréquentée que par quelques visiteurs à la fois.

ORIGINES

Le terme de « Mur des Lamentations » a été introduit au XIXe siècle par les mandataires britanniques, qui le traduisent de l'arabe il-Mabka. Ce terme est tombé en disgrâce dans les milieux juifs ainsi que dans les milieux arabes, qui le nomment depuis les années 1920 El-Bourak, le nom de l'un des chevaux de Mahomet lorsqu'il fit son voyage nocturne. En revanche il reste toujours très majoritairement utilisé en France et dans la chrétienté en général.

Aujourd'hui, les termes « Mur occidental » et « Mur des Lamentations » sont employés dans la guerre des mots dans le conflit israélo-palestinien.

LE MUR POUR L'ISLAM

Le Mur revêt aussi une signification importante pour les musulmans car il sert de soutènement à l'esplanade où sont construits le dôme du Rocher et la mosquée al-Aqsa. Une tradition qui remonte à un texte du XIVe siècle d'Ibn Furkah raconte que la monture de Mahomet a été attachée au mur occidental lors du voyage du Prophète à Jérusalem, même si ce texte ne semble guère avoir été connu avant le début du XXe siècle. Ainsi, les guides publiés par le Waqf de Jérusalem en 1914, 1965 et 1990 n'attribuent-ils aucun caractère sacré au Mur.

Source: Wikipedia

Articles récents

Hébergé par Overblog